Rosacée : causes vasculaires

La forme vasculaire de la rosacée est la plus fréquente. Signes vasculaires de la rosacée C’est la forme la plus fréquente, la plus visible et qui peut être fortement handicapante. Elle oscille du léger bonne mine discret aux vaisseaux sanguins fortement dilatés. Mécanismes en jeu dans la forme vasculaire On soupçonne une anomalie vasculaire primitive. Ce mécanisme est un dérèglement neuro-vasculaire induisant des flushs (le fait de rougir). Lorsque ce processus devient chronique, l’ angiogenèse responsable des télangiectasies (vaisseaux visibles et dilatés) et d’un érythème permanent. Lorsque la peau est observée au microscope on peut voir que les cellules sont…

Rosacée : la terrible malédiction celte !

Allez je vous l’accorde, le titre est franchement racoleur pour parler épidémiologie… Autrefois appelée malédiction des celtes, couperose ou encore acné-rosacée, la rosacée touche principalement les populations aux peaux claires, aux yeux et cheveux clairs (mais pas exclusivement). Elle est plus fortement présente dans le Nord de l’ Europe. C’est une pathologie qui est en général diagnostiquée vers la fin de la période acnéique avec un pic aux alentours de 30-40 ans. La prévalence oscille entre 2 et 21 % en fonction des pays. Les quatre formes de la rosacée Une (assez peu) bonne nouvelle, il est possible de cumuler…

Back to top