Rosacée : inflammation

Depuis plusieurs années, il est admis qu’une exacerbation du système immunitaire inné joue un rôle important, influencée par l’exposition aux UV et les radicaux libres d’oxygène.

Signes de l’inflammation dans la rosacée

Une peau, rouge, douloureuse, et très inconfortable.

Certains peuvent ressentir une sensation de peau sèche, d’autres comme des petites piqûres / morsures par endroits. En soit rien de bien agréable….

Causes de l’inflammation sur les peaux couperosiques

Plusieurs nouveautés physiopathologiques existent et ont été découvertes récemment. Les peptides antimicrobiens (AMP) qui ont des propriétés antimicrobiennes et activent le système immunitaire, ont démontré jouer un rôle important et sont abondamment présentes chez les patients souffrant de rosacée.

L’un d’entre eux (hCAP-18)  peut induire de l’angiogenèse (création de nouveaux sanguins). Un autre de ces peptides anti-microbien (ll-37) induit des télangiectasies et de l’érythème.

Sur les peaux des patients atteint de rosacée la quantité de certains récepteurs inflammatoires (TLR2) est bien plus importante que sur des patients sains. Ces récepteurs servent à reconnaître d’éventuels intrus et activer le système immunitaire.  

mécanismes-inflammatoires

Ils sont activés par des facteurs externes :

  • UV (activation par la vitamine D issue du rayonnement UV)
  • Baccillus oleoronius (bactérie qui vit dans le demodex)
  • Demodex follicularum
demodex-parasite-peau
Demodex F. porteurs de Baccillus Oleronius

Non seulement la bactérie, Bacillus oleronius, provoque la réaction inflammatoire en activant les récepteurs (déjà fort nombreux) mais en plus elle est mise sur le banc des accusés dans la forme papulo-pustuleuse de la rosacée. 

Cet agent induit une réponse de prolifération chez un nombre important de mononucléaires du sang périphérique suggérant que cette bactérie est l’un des facteurs déclencheurs de la rosacée.

Conséquences de l’inflammation dans la rosacée

Dans la vie quotidienne, tous ces mécanismes sont difficiles à vivre car, de part la forte présence de récepteurs aux corps étrangers, la peau est extrêmement sensible.

Il est très difficile d’utiliser des cosmétiques et la peau présente des rougeurs diffuses. Cette intolérance concerne même parfois le savon et l’eau

Toutefois, il faut savoir que la sensibilité et la réaction de chacun aux molécules (activation de la chaîne inflammatoire) est propre à chacun….

ursus geekus

Je suis le mainteneur du site et l'auteur principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top