Rosacée : la terrible malédiction celte !

Allez je vous l’accorde, le titre est franchement racoleur pour parler épidémiologie…

Autrefois appelée malédiction des celtes, couperose ou encore acné-rosacée, la rosacée touche principalement les populations aux peaux claires, aux yeux et cheveux clairs (mais pas exclusivement). Elle est plus fortement présente dans le Nord de l’ Europe.

rosacée peau claire

C’est une pathologie qui est en général diagnostiquée vers la fin de la période acnéique avec un pic aux alentours de 30-40 ans. La prévalence oscille entre 2 et 21 % en fonction des pays.

Les quatre formes de la rosacée

Une (assez peu) bonne nouvelle, il est possible de cumuler plusieurs formes.

Auparavant on parlait de stades de la rosacée mais cela sous-entendait une passage évolutif ce qui n’est pas forcément le cas. (On peut rester forme vasculaire toute sa vie…)

Forme vasculaire

rougeurs et télangiectasies

La plus répandue, touchant le centre du visage (nez, joues, menton front), rougeurs permanentes, et/ou avec dilatations des vaisseaux sanguins accompagné de sensation de chaleur.

Forme papulo-pustuleuse

Sur ce fond de rougeurs du visage, peuvent apparaître des papules mais également des pustules. elles mesurent entre 1 et 4 mm et ne présente pas de comédons, elle ne laisse pas de cicatrice comme dans l’acné mais peuvent disparaître en plusieurs jours voire semaines.

rhinophyma

Le vieil homme et l’enfant, par Domenico Ghirlandaio 

Il s’agit de la forme la plus rare, qui ne touche que 3 % des patients est essentiellement des hommes. La cause n’est pas encore connue mais il s’agit d’une prolifération des glandes sébacées. Comme vous pouvez le voir, la rosacée n’est pas vraiment une pathologie émergente.

Forme oculaire

Nécessite la consultation d’un ophtalmologue. La forme oculaire de la rosacée passant souvent inaperçue mais pouvant se manifester par une gène, sensation de yeux secs et mémé des orgelets.

Ne pas confondre acné et rosacée

Pendant très longtemps on l’a confondue avec l’acné, elle  portait même le nom (abandonné) d’acné-rosacée. Les mécanismes de ces deux pathologies sont totalement différents :

Acné

  • Les lésions ne sont pas uniformes, points noirs, comédons, boutons et résultent de la rétention du sébum.
  • Les rougeurs sont autour des boutons.
  • lien hormonal et/ou infectieux
acné-exemple-lésions
lésions acnéiques

Rosacée

Rosacée installée
  • Des boutons mais faible prolifération de points noirs
  • Le visage présente des rougeurs étendues (joues, front, menton)
  • Les vaisseaux sanguins sont apparents
  • Peau extrêmement sensible (lié au mécanisme inflammatoire)

La rosacée se différencie de l’acné car elle ne comprend ni séborrhée, ni comédons, ni kystes superficiels ou profonds. Elle est limitée au visage, contrairement à l’acné qui peut s’étendre à la partie haute du thorax.

source : dermatonet

Il peut donc être bon de consulter un dermatologiste (certains traitements contre l’acné pouvant aggraver la rosacée)

ursus geekus

Je suis le mainteneur du site et l'auteur principal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top